Vènerie dans l'Ouest
Rejoignez nous en vous inscrivant sur le forum!!!!
Merci de prendre connaissance des règles d'inscription affichées sur la page du portail.
Sans l'envoi du mail de présentation, votre compte ne sera pas activé.


La Vènerie... Une Passion... Un Forum
 
PortailAccueilGaleriePublicationsS'enregistrerConnexion
Bonne inter-saison à tous!!!

Partagez | 
 

 Rallye armor

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
valentin37
Cerf royal
Cerf royal
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2706
Age : 22
Localisation : Souvigny de Touraine (37)
Date d'inscription : 03/07/2008

MessageSujet: Re: Rallye armor   Mar 16 Jan 2018 - 11:23

Samedi 13 Janvier 2018.

Rallye Armor et Equipage de Cheverny.

Forêt d’Amboise.

Une cinquantaine de chiens.

17 cavaliers.

Temps nuageux, de 2°c à 6°c. Vent d’Est.

Départ du Chenil vers 11h00.

Au rapport il est donné une bonne vingtaine de cerfs différents aux quatre coins de la forêt.

Il est décidé de se porter sur l’enceinte des Genets où Bruno Lecoq-Vallon à connaissance d’un bon cerf et d’un daguet hardé de biches. Les chiens lancent dans l’enceinte une harde à 11h20. Mais le bon cerf n’est plus là, et c’est un cerf 4ème tête que les chiens trient. L’animal traverse la Commanderie, trouve des animaux le long de Gilbourgeon où il se fait relancer. L’animal recule alors dans son attaque, traverse l’allée de Gilbourgeon puis du Gaz. De nouveau relancé, il trouve du change et descend le long du Chatelier. Les chiens crient bien et son appliqués. Notre cerf traverse le Gaz, rentre dans son attaque et prend son parti. Il traverse la Commanderie, le Palis et la route de Montrichard. Rapidement, il écorne l’enceinte de la Morte, saute le Chatelier, descend sur le Vergé, saute l’allée des Poteaux et descend dans la Fontaine du Saule.

Les chiens n’ont pas de retard et chassent bien ameutés. Notre cerf monte traverser l’allée de la Charmaie, rentre chez Lucqué puis traverse la route de Montrichard pour faire tête sur la Moutonnerie. Sans avance, il saute le goudron de Jumeaux, écorne la Rouillardière, et traverse l’allée de la Charmaie en direction de la Bouverie. Le train est très rapide, l’animal à l’ouvrage monte au Chatelier avec deux minutes sur les chiens. Relancé avec deux biches le long du goudron de Jumeaux, il monte au Chêne des Six allées et se fait battre dans les régénérations. Rapidement, il recule sur le Chatelier avec quelques minutes d’avance. Mais les chiens balancent le long du Chatelier. Quelques chiens percent sur les étangs de la Quantinerie mais tombent en bout de voie… défaut après 2h00 de chasse rapide.

Le défaut est longuement travaillé. D’un côté du Chatelier, puis de l’autre… Il faudra deux heures à la meute pour retrouver une voie le long de la route de Jumeaux et relancer leur cerf hardé de quatre autres cerfs le long de l’allée de la Charmaie. Les chiens crient, la harde saute la Bouverie et la grande allée de Chisseaux. L’animal recule seul et monte au Chatelier. Les chiens crient bien, la chasse monte au Chêne des Six allées puis sur Grand-Jumeaux. L’animal prend l’eau puis recule sur le Chêne Napoléon et traverse la route de Jumeaux. Avec deux à trois minutes, le cerf prend la Commanderie, refuse le Chatelier, descend sur la route de Montrichard et traverse cette fois-ci le Chatelier, le Palis et la Commanderie. Les chiens chassent moins fort mais crient toujours. Le cerf fait tête sur l’allée de la Charmaie, saute Maltaverne et monte sur les Valinières. Il recule sur la Moutonnerie, rentre chez Lucqué par la route de Montrichard avec plus de cinq minutes d’avance.

Les chiens chassent bien ameutés, la chasse descend sur la Fontaine du Saule, remonte sur Montoussant et traverse le Chatelier. Dans les animaux, les chiens trient la voie de leur cerf et viennent le relancer hardé le long de la petite allée des Poteaux. La chasse repart, le cerf se déharde et recule voie dans voie. Il retraverse le Chatelier, se harde avec un autre cerf, ils sautent la Menaudière et la petite allée des Poteaux. Là, notre cerf se déharde, descend au Vergé, traverse l’allée des Poteaux et descend dans les bassins de la Janvrie. Il refuse à deux reprises la grande route et recule sur le Vergé. Les chiens accusent cinq à six minutes sur l’animal… La nuit approche, notre cerf ne faiblit pas, il tire une pointe et traverse successivement le Chatelier, Gilbourgeon, et la Bizellerie. Il passe dans les animaux sans s’arrêter, traverse les Gerbaudières et monte à Trussautier où les chiens sont repris à 17h45.

Rentrée au Chenil, dommage les chiens ont fait une très belle chasse. Les deux heures de défaut n’ont pas permis à la meute de prendre leur cerf aujourd’hui…

Retraite manquée.
Revenir en haut Aller en bas
François Beaupied
troisième tête
troisième tête
avatar

Masculin
Nombre de messages : 101
Age : 23
Localisation : Pleudihen-sur-Rance
Date d'inscription : 12/08/2010

MessageSujet: Re: Rallye armor   Mer 17 Jan 2018 - 9:52

Samedi 9 décembre 2017
Rallye Armor
Forêt de Lanouée
42 chiens

Météo : Temps nuageux, Température de 2 à 5°C, Humidité de 87-89%, Vent d’Ouest de 1kmh/h, Pression de 1020-1022 HPa.

Au rapport il est donné trois brisées intéressantes. Patrice Perennez a connaissance de plusieurs cerfs dans le Lohan, Yann De La Bretesche de 5 cerfs près du terrain de foot des Forges et Erwan Deffin d’une harde rentrant dans Ker Joseph. C’est cette dernière brisée qui est choisie.

Les rapprocheurs sont mis aux branches à 11h15 et prennent une voie qui les fait longer la route des Forges et la ligne de Ker Joseph avant de rentrer dans la Noë Jaune. Cette voie ne semble pas aboutir et les rapprocheurs sont repris pour revenir dans l’enceinte initiale où ces derniers se récrient de nouveau. Trois cerfs à tête sont lancés et franchissent immédiatement la route des Forges où la meute est découplée.

Les trois cerfs franchissent la Ligne des Chênes et viennent tourner sur la vague du Gardavier où après 20 minutes de chasse les chiens choisissent le cerf le moins fort, une petite quatrième tête.  Nous franchissons la ligne du Couessoux pour rentrer dans le Préreau avant de longer la ligne des Croix Roussel et la franchir au niveau du Lohan. La chasse vient tourner en bordure de la ligne des Couessoux avant que l’animal recule et prenne son parti en parallèle de la route des Forges.

Notre quatrième tête suit le parcours habituel, franchissant la route de Lanouée pour rentrer dans le Chêne Blanc avec deux minutes d’avance sur la meute qui est rapide et criante. Ils traversent ensuite les lignes perpendiculaires au goudron des Cinq Chemins jusqu’à celle en face du rendez-vous qu’il refuse pour reculer et franchir le goudron des Cinq Chemins au niveau de la Ligne de Blaye.  La chasse remonte le long de la route du Pas aux Biches, rentre dans la Grêle Noë et franchit la ligne de Blaye. Le cerf vient ensuite en tourner en bordure de la ligne de Caler et recule par le même parcours, mettant les chiens en balancé après une heure trente de chasse rapide.

Une vue est sonnée sur la ligne de Blaye rentrant au dessus de la Grêle Noë. Les chiens sont rameutés mais empaument la voie timidement. Nous reculons alors en direction du Pas aux Biches, refranchissant la ligne de la Tête de l’homme par le même parcours qu’à l’aller. Au vu du parcours et du peu d’entrain des chiens, nous nous rendons alors compte que nous sommes sur le contre. La meute a empaumé la voie de l’aller qui se situait dix mètres plus bas que celle de la vue du retour. Le maitre d’équipage reprend les chiens et retourne à la vue où cette fois-ci ils reprennent la voie avec plus d’entrain. Les récris se font de plus en plus fort et le cerf est relancé en bordure de la ligne de Blaye où il s’était tapé à seulement quelques dizaines de mètres de là où il s’était fait voir pour la dernière fois.

Notre quatrième tête recule en direction la Ligne de la Tête de l’Homme où il trouve trois biches. Les quatre animaux tournent ensemble pendant plus d’un quart d’heure dans la Grêle Noë mais les chiens ne se trompent pas et parviennent à déharder leur cerf. Ce dernier est au nez de la meute, il se fait aboyer quelques secondes avant de reprendre son parti et de franchir la route du Pas aux Biches. Il longe alors la route des Forges, franchit la ligne du Champ des Bretons avant de reculer sur la Grande Réserve avec moins de deux minutes d’avance sur la meute.

Nous descendons dans le Jarnigon, puis longeons la bordure de forêt en direction de Ker Joseph et écornons la Noë Jaune. L’animal franchit les lignes de Ker Joseph et des Fouillets où il tente de livrer deux autres cerfs au passage, en vain. Il se fait relancer une dernière fois le long de la route des Forges qu’il franchit pour venir faire l’eau dans l’étang des Boulas après 03h30 de chasse rondement menée.

Curée aux Cinq Chemins, les honneurs sont remis à Messieurs Biche et Nicolas.


Dernière édition par François Beaupied le Mer 17 Jan 2018 - 10:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
François Beaupied
troisième tête
troisième tête
avatar

Masculin
Nombre de messages : 101
Age : 23
Localisation : Pleudihen-sur-Rance
Date d'inscription : 12/08/2010

MessageSujet: Re: Rallye armor   Mer 17 Jan 2018 - 9:55

Mardi 02 Janvier 2018
Rallye Armor et Rallye Bretagne
Bois de Coat Jégu et Forêt de la Hunaudaye
28 chiens RA + 25 chiens RB

Météo : Temps ensoleillé, 9 à 12°C, Vent Sud 10-15km/h, Humidité 96%, Pression 1011HPa.

Au rapport les valets de limiers ont connaissance de plusieurs cerfs sur le bois de Coat Jégu, notamment sur le secteur de Bicré.

En se rendant à la brisée, les chiens éventent des animaux en mouvement et partent en chassant en direction de Bicré. La meute y tourne plusieurs minutes mais est finalement arrêtée sur un hère. Les chiens sont repris pour fouler le Quai d’Embarquement où deux cerfs, une quatrième tête et un daguet, sont lancés à 11h15. Les deux cerfs ne s’attardent pas, fond un tour au dessus du Rendez-vous de Coat Jégu, saute la route de Plédéliac où le reste de la meute est découplée puis celle de la Villéon. Les chiens ont choisi la quatrième tête, crient bien et ont moins de deux minutes de retard sur celui-ci alors qu’il rembuche maintenant en forêt de la Hunaudaye par le cimetière.

Le début de chasse est rapide et notre quatrième tête file droit en parallèle de l’allée des Brulys, passant à l’Etoile, à proximité de la Plançonnais puis prenant la direction de Queux Pays. Notre cerf de chasse saute ensuite la cailloutis pour rentrer en forêt de Saint-Aubin. Faisant une boucle au dessus de la Cave aux Loup, il parvient à gagner du temps sur la meute qui accuse maintenant cinq minutes de retard et qui est plus étirée. La chasse redescend ensuite dans la Grande Rose puis dans la Fontaine mais les chiens n’avancent plus très vite et prennent de plus en plus de retard alors que le cerf est vu sauté la route de Pléven pour rentrer dans les Mares.

Les chiens sont rameutés et remis à la voie sur la route de Pléven avec 20 minutes de retard. Ils emmènent alors en forlongé une voie en parrallèle de l’allée des Pompiers qu’ils traversent en direction de BonneFontaine. L’allée de BonneFontaine est sautée mais les chiens tombent en bout de voie en bordure des champs du Château d’eau. Un doute subsiste alors, les chiens ont-il pris la bonne voie à la route de Pléven ou bien celle d’un daguet qui avait également sauté au même moment à deux cent mètres près ? Il est alors décidé de reculer à proximité de la route de Pléven où effectivement les chiens reprennent une voie mais pas tout à fait au même endroit. Ils s’enfoncent cette fois-ci dans les Mares où notre cerf est hardé avec quelques biches. Malheureusement la meute ne semble plus vouloir de ce cerf et ne le chassera plus vraiment jusqu’à ce que la retraite manquée soit sonnée à 17h.
Revenir en haut Aller en bas
François Beaupied
troisième tête
troisième tête
avatar

Masculin
Nombre de messages : 101
Age : 23
Localisation : Pleudihen-sur-Rance
Date d'inscription : 12/08/2010

MessageSujet: Re: Rallye armor   Mer 17 Jan 2018 - 9:57

Samedi 6 Janvier 2018
Rallye Armor
Forêt de Lanouée
44 chiens

Météo : Temps ensoleillé, Température de 2°C à 10h à 9°C à 15h, Humidité de 98% à 82%

Au rapport Raphaël Le Net a connaissance de cerfs par corps dans le Lohan sur lesquels il est décidé de se porter.

Les rapprocheurs sont mis aux branches à 11h15, ils empaument de suite la voie, traversent la ligne des Couessoux pour venir lancer trois petits cerfs à tête dans le Tilleul à 11h30. Les rapprocheurs trient un petit cerf aux bois cassés qui vient longer la ligne des Couessoux où la meute est en attente d’être découplée et ne peut être retenue lorsque la chasse vient à une quelques dizaines de mètres d’elle. La chasse revient dans le Lohan mais se sépare après seulement cinq minutes où 25 chiens choisissent une petite quatrième tête tandis qu’une dizaine de chiens maintiennent le cerf aux bois cassés. Le gros de la meute soufflant au poil de la quatrième tête il est décidé de privilégier cette chasse.

Notre quatrième tête prend directement son parti et traverse déjà la route de Lanouée pour rentrer dans le Chêne Blanc avec moins de trente secondes d’avance sur la meute. La chasse traverse ensuite le goudron des Cinq Chemins, remonte en direction de la Grêle Noë puis traverse les lignes de Blaye, de l’Epine Emondée et longer celle de Caler. La chasse a été jusqu’ici très rapide mais notre notre cerf de chasse ralentit dans l’enceinte sous l’antenne où il tente de mettre en difficulté la meute avec d’autres cerfs. Mais celle-ci ne se laisse pas tromper et ressort avec son animal qui prend de nouveau son parti à vive allure en direction de Fourniouze.

Notre cerf de chasse saute maintenant les lignes du Bréviaire et du Brétin pour rentrer dans le Récoeur où les cerfs ont pour habitude de nous mettre en difficulté dans les animaux. Cette fois-ci la meute ne lui en laisse pas le temps et la chasse traverse rapidement le Pré Fromage, écorne les Landes du Don et avant de s’enfoncer dans Bel Orient puis dans le Brétin. Notre quatrième tête file maintenant dans la Fontaine aux Coqs où il se fait accompagner d’un daguet. Les deux animaux sautent la ligne du Bréviaire à proximité de l’antenne puis celle de l’Afféage pour rentrer dans Caler avec cinq minutes d’avance sur la meute qui est très étirée.

Notre animal de chasse, toujours accompagné du daguet, file en direction de la pointe de Caler où il réussit à nous mettre en défaut après deux heures de chasse rondement menée. Les chiens sont petit à petit rameutés, le défaut est travaillé, et la meute parvient à relancer son cerf qui s’était tapé à proximité de la ligne du Bolay. La chasse traverse maintenant la ligne centrale de Caler, celle de l’étang des Sangliers, vient longer la route de Caler avant de retraverser la ligne centrale et finalement franchir le goudron à proximité de la ligne de Blaye. La chasse longe cette ligne jusqu’au goudron des Cinq Chemins où le cerf de meute trouve plusieurs animaux dont une dizaine d’autres cerfs.  La meute en ressort par la Ligne de la Tête de l’Homme avec cinq cerfs, nous faisons donc confiance aux chiens et laissons faire. Ces cinq cerfs vont tourner ensemble pendant près de trente minutes entre la ligne de la Tête de l’Homme, celle de Caler, celle de Blaye et la route de Caler, ne prenant pas d’avance sur la meute. Au retour dans l’enceinte près du goudron des Cinq Chemins, le plus petit des cerfs, qui est également celui semblant avoir le plus de chasse se détache tandis que les autres prennent la direction de la Brousse Noire. Le gros de la meute maintient les quatre cerfs mais quelques chiens de change cassent et emmènent le cerf isolé. Nous reprenons petit à petit les chiens et tentons de rameuter sur la chasse qui a maintenant traversé le goudron des Cinq Chemins, écorné le Chêne Blanc et est remonté en direction de la Prise des Gardes. Dès lors, la meute travaillera entre la Prise des Gardes et le Rocher mais sans réellement parvenir à emmener la voie avec le même entrain. Malgré leur travail, la retraite manquée est sonnée à 17h.

La séparation de la meute en deux au bout de quelques minutes de chasse nous a finalement pénalisé une bonne partie de la journée tant il était compliqué de rameuter vu la vitesse de la chasse. De plus notre cerf de chasse s'est hardé toute la journée et parfois pendant plus d'une heure vingt, d'où les erreurs des chiens qui laissent les cerfs frais mais qui se laissent tromper par des cerfs ayant de la chasse. Notre principale erreur a été de laisser partir notre quatrième tête alors que les chiens voulaient emmener une 3eme tête au milieu des cinq cerfs qui tournaient dans les mêmes enceintes. Ceci étant, le choix était de laisser les chiens faire car il y avait trop d'animaux... Le choix n'a pas été gagnant cette fois-ci !
Revenir en haut Aller en bas
François Beaupied
troisième tête
troisième tête
avatar

Masculin
Nombre de messages : 101
Age : 23
Localisation : Pleudihen-sur-Rance
Date d'inscription : 12/08/2010

MessageSujet: Re: Rallye armor   Mer 17 Jan 2018 - 10:03

Samedi 13 Janvier 2018
Rallye Armor
Forêt de la Hunaudaye
45 Chiens

Météo : Temps ensoleillé, 5°C, Vent Sud-Est 15 km/h, Humidité 94%, Pression 1015HPa

Au rapport, une harde en bordure de l’allée des Pompiers mais non rembuchée, cependant la brisée la plus franche semble être celle sur le secteur de MieuxVault où une harde a fait sa nuit avant de rentrer en domaniale.

Les rapprocheurs sont mis aux branches à 11h30 et se récrient de suite. Ils passent l’allée de MieuxVault en direction des enceintes au dessus de l’étang mais petit à petit le rapproché s’éteint. Pendant plus d’une heure les avants et les arrières seront fait sur ce secteur sans parvenir à retrouver cette harde qui n’est manifestement plus dans le secteur. Il est alors décidé de fouler à la billebaude les enceintes en parallèle de l’allée des Brulys en direction de Queux Pays, puis les Chênes Rouges. Rien n’y fait et à 13h30 nous n’avons toujours pas lancé alors que l’idée d’un buisson creux commence à nous venir à l’esprit.

Nous traversons l’allée des Brulys pour venir fouler derrière la maison des chasseurs à tir, c’est alors que Landais et Muscadet prennent une voie et qu’enfin nous pouvons entendre les premiers tayaut. Les rapprocheurs lancent une petite quatrième tête à 13h45 après laquelle la meute est rapidement découplée. Notre cerf prend les champs du Grouin mais n’a pas d’avance sur les chiens, il saute la route de Pléven, vient en bordure de l’allée des Pompiers puis redescend sur la route de Pléven où il se fait prendre après seulement vingt minutes de chasse. En effet ce cerf était pigache d’un pied avant et avait un autre genou blessé, ce qui explique la chasse si brève. Il est alors 14h30 et au vu de l’heure avancée il est décidé d’en rester là pour aujourd’hui.

Les honneurs sont remis à la meute.
Revenir en haut Aller en bas
jnb
Photographe Amateur
Photographe Amateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 493
Age : 68
Localisation : Hénanbihen ( 22 )
Date d'inscription : 19/02/2008

MessageSujet: Re: Rallye armor   Lun 22 Jan 2018 - 3:46

Lanouée samedi 20 janvier 2018











Revenir en haut Aller en bas
valentin37
Cerf royal
Cerf royal
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2706
Age : 22
Localisation : Souvigny de Touraine (37)
Date d'inscription : 03/07/2008

MessageSujet: Re: Rallye armor   Mar 23 Jan 2018 - 1:05

Dimanche 21 Janvier 2018.

Rallye Armor.

Forêt d’Amboise.

40 chiens, dont de nombreux jeunes.

10 cavaliers.

Averses de pluie toute la journée, de 4°c à 8°c. Vent d’Ouest.

Départ du Chenil à 11h15.


Au rapport il est donné de nombreux animaux dans la Morte, dans la Cuisinière, dans la Commanderie et à la Bizellerie.

Il est décidé de se porter en direction du Parasol où Jannick a connaissance de deux cerfs. Nous partons du Chenil, mais déjà sur la Bouverie les chiens empaument une voie. Ils seront repris sur le Gaz chassant une harde de biches. Nous montons alors par la route de Jumeaux en direction du Parasol. Et c’est à 12h15 que les chiens lancent un cerf dix cors hardé. Rapidement notre cerf se déharde, traverse le Gaz et la route de Jumeaux au Chêne Napoléon. Une petite dizaine de chiens prennent la tête et maintiennent leur cerf qui longe l’étang de Grand-Jumeaux. L’animal refuse ensuite le chemin noir dans les chasseurs à tir et recule sur les Cinq Chênes. Guérande et Idéale maintiennent leur cerf pendant que les autres chiens croisent la voie d’un cerf blessé… Ils seront alors repris et ralliés à la tête qui perce par l’allée de la Pinsonière en direction du Chêne des Six allées.

Idéale perce ensuite seule à vive allure sur son cerf qui traverse la Bizellerie, la petite allée de Chisseaux, le goudron de Jumeaux et Gilbourgeon. Le cerf n’a pas d’avance, il descend dans la Commanderie, saute le Chatelier et rentre dans la Cuisinière. La chienne maintient bien son cerf qui descend vers la Charmaie et remonte sur la Bouverie pour aller traverser la route de Montrichard au Vergé. Arrivée au Chatelier, Idéale est en défaut, 5 à 6 chiens arrivent par la voie et balancent dans la Morte à leur tour. Le reste de la meute est rallié, et nous tombons dans de nombreux animaux… Une cinquantaine d’animaux se mettent en « ébullition » et giclent dans tous les sens. Notre cerf s’est hardé avec 10 autres cerfs à tête dans l’enceinte. Les chiens relancent à vue la harde qui traverse l’allée de Gilbourgeon pour rentrer sur le Poulailler. Les chiens chassent fort, les animaux descendent dans les Futaies de la Bizellerie où ils sont de nouveau relancés.

C’est alors qu’une bonne partie de la meute trie deux cerfs, un petit cerf à tête et un autre cerf qui semble être mulet. Les chiens sont repris sur Trussautier chassant mollement ces animaux, pendant que 8 autres cerfs se dérobent sur le Palis…
Nous reculons alors sur la Bizellerie où notre cerf est relancé hardé de 4 autres cerfs à tête. Les chiens crient bien, la harde monte dans le Poulailler et les animaux se séparent. Notre cerf monte à la route de Montrichard avec une quatrième tête pour rentrer dans la Commanderie. Les chiens crient bien, les deux cerfs tournent dans la Commanderie. Relancés le long du Gaz, ils montent au Chêne Napoléon où ils se déhardent. Rapidement la chasse traverse la route de Jumeaux, le Chêne des Six allées et l’allée de Gilbourgeon. Au Chatelier les chiens accusent deux minutes sur l’animal qui descend sur la Quantinerie prendre l’eau. Il remonte sur la Bouverie et traverse la route de Jumeaux aux sapins à rentrer dans la Cane. Les chiens accusent alors vingt minutes sur l’animal qui remonte sur le Gaz et la Bouverie. Les chiens sont appliqués mais dans la Cuisinière une bonne partie de la meute casse. Quelques chiens percent sur la route de Montrichard mais tombent en bout de voie.

Les devants sont faits, les chiens ne retrouvent rien au Chatelier, nous reculons alors sur le Palis puis sur la Bouverie, rien non plus. Une grosse harde se promène dans la Cuisinière mais notre cerf ne semble pas être resté avec. Il est 16h00, chiens et chevaux sont rincés, nous retraitons au Chenil après une chasse difficile.

Beaucoup d’animaux vus aujourd’hui encore. Les chiens ont par moment très bien chassés mais n’ont pas toujours étaient très sérieux dans les animaux. A vrai dire, nous avons croisé de nombreux cerfs plus ou moins échauffés.

Retraite manquée.
Revenir en haut Aller en bas
jnb
Photographe Amateur
Photographe Amateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 493
Age : 68
Localisation : Hénanbihen ( 22 )
Date d'inscription : 19/02/2008

MessageSujet: Re: Rallye armor   Lun 29 Jan 2018 - 2:14

Hunaudaye :  samedi 27 janvier

Le cerf de chasse à l'attaque ( pris )















Revenir en haut Aller en bas
valentin37
Cerf royal
Cerf royal
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2706
Age : 22
Localisation : Souvigny de Touraine (37)
Date d'inscription : 03/07/2008

MessageSujet: Re: Rallye armor   Lun 29 Jan 2018 - 12:15

Mercredi 24 Janvier 2018.

Rallye Armor.

Forêt d’Amboise.

40 chiens.

Une quinzaine de cavaliers.

Nuageux, quelques averses de pluie, de 4°c à 9°c. Vent d’Ouest.

Départ du Chenil.

Au rapport, des animaux à la Morte, sur Trussautier et dans la Commanderie.

Il est décidé de se porter sur cinq cerfs vus par corps dans la Commanderie. Malheureusement, ces animaux ont vidé ces enceintes, et seules des biches giclent. L’enceinte du Parasol, la queue de Petit-Jumeaux et le Refuge sont foulés sans succès. De même pour le Chêne Laroux… Et c’est à 13h00 que le lancé est sonné dans Trussautier sur une harde d’une dizaine d’animaux avec deux daguets.

Rapidement la chasse traverse la route de Souvigny à la Cabane des Chasseurs puis rentre dans le Mort-de-Soif par l’allée de la Jacquelinière. Là, deux cerfs à tête se mettent debout, tournent avec la harde puis reculent et ce sont ces derniers que les chiens choisissent. Les animaux refusent à plusieurs reprises la route de Souvigny et traversent la route de Montrichard puis la route de Chisseaux pour rentrer au Chêne Laroux. Les deux animaux filent à vive allure et traversent la route des Gerbaudières, passent le Refuge et la queue de l’étang de Petit-Jumeaux et remontent sur la Commanderie en parallèle de la route de Montrichard.

Les chiens crient bien et chassent correctement. Une tête se forme dans la Commanderie avec une dizaine de chiens. Les animaux traversent le Chatelier et le Palis où ils se déhardent enfin. Les chiens trient alors le plus petit des deux, un cerf 4ème tête qui traverse la route de Montrichard au Vergé. Les chiens sont appliqués, mais au Vergé certains cassent dans les animaux… Une tête maintient l’animal qui monte à la Folie puis qui perce sur les fonds de Gilbourgeon. Le reste de la meute est rallié, et les chiens relancent leur cerf entre le Chatelier et Gilbourgeon. L’animal va alors tourner durant deux heures dans les animaux, se faisant battre entre l’allée du Chatelier et la Bizellerie. Dans la Morte, l’animal met la meute en difficulté dans une grosse harde… Mais les chiens en forlongé reprennent la voie de l’animal et le relance sur les Futaies de la Bizellerie. Ce dernier tourne alors dans les animaux puis fait tête sur les enceintes de Trussautier et fini par mettre la meute en défaut dans une quarantaine d’animaux après 4h00 de chasse…

Le défaut est travaillé mais la nuit tombe et la rentrée au Chenil est sonnée à 18h00 sur la bonde de l’étang du Plessis.
Dommage chasse correcte, encore beaucoup d’animaux qui mettent constamment les chiens en difficultés. Et encore de nombreux cerfs vus aujourd’hui…

Retraite manquée.
Revenir en haut Aller en bas
jnb
Photographe Amateur
Photographe Amateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 493
Age : 68
Localisation : Hénanbihen ( 22 )
Date d'inscription : 19/02/2008

MessageSujet: Re: Rallye armor   Sam 3 Fév 2018 - 1:46

Hunaudaye : chasse du mardi 30 janvier







Revenir en haut Aller en bas
valentin37
Cerf royal
Cerf royal
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2706
Age : 22
Localisation : Souvigny de Touraine (37)
Date d'inscription : 03/07/2008

MessageSujet: Re: Rallye armor   Lun 5 Fév 2018 - 1:49

Dimanche 04 Février 2018.

Rallye Armor.

Forêt d’Amboise.

35 chiens.

18 cavaliers.

Averses de pluie et de neige fondue, de 2°c à 4°c, rafales de Vent de Nord-Nord Est.

Départ du Chenil vers 11h00.


Seules 3 personnes ont fait le bois ce matin. Il est tout de même donné un daguet hardé entre le Palis et le Chatelier, une harde de 30 animaux avec deux cerfs au Vergé et une harde de 7 cerfs à tête au-dessus de l’étang de la Janvrie.

Nous nous portons au-dessus des étangs de la Janvrie et de la Charmaie. Les chiens empaument rapidement la voie des animaux et lancent les 7 cerfs dans les ronces à 11h15. Rapidement, la harde monte dans la Désastreuse, les animaux se font battre et la harde éclate. Les chiens trient un cerf dix cors jeunement hardé d’une biche et d’un jeune. Les animaux traversent la Bouverie, le Palis et la Commanderie, les chiens sont criants. L’animal se déharde dans la Cuisinière et saute le Gaz pour rentrer dans l’Horloge. Il y trouve de nouveau quelques biches, mais les chiens le maintiennent et le cerf traverse le goudron de Jumeaux puis la grande allée de Chisseaux. De nouveau, il trouve une vingtaine d’animaux avec lesquels ils tournent. Les chiens le trient correctement, l’animal longe alors le Chatelier. Il monte ensuite à la plaine de Civray et recule sur la Bouverie où Guerlédan est rameuté seul en tête. Le reste de la meute est alors rallié et notre cerf est relancé hardé le long du Chemin de limite.

Il boucle alors le long du goudron de Jumeaux avec 3 biches, puis il se déharde, traverse la Bouverie et la grande allée de Chisseaux avec 10 minutes d’avance. Il se fait ensuite relancer dans le triangle, recule de nouveau dans les animaux et longe le Chatelier. Malheureusement la meute tombe en bout de voie dans une harde d’une dizaine d’animaux avec deux daguets. Le défaut est travaillé, les chiens relancent un cerf à tête 10 cors et sont repris sur la grande allée de Chisseaux. Nous travaillons le défaut le long du goudron de Jumeaux où un cerf a été vu perçant sur la Charmaie.

Nous insistons, les chiens reprennent timidement une voie et montent au-dessus de la Charmaie où nous retrouvons deux cerfs à tête. Relancés, les animaux traversent le Palis et le Gaz. Dans le Cane, les chiens trient un cerf semblable qui traverse le goudron de Jumeaux et monte sur l’allée de la Charmaie. L’animal se harde avec quelques biches, la chasse monte sur la Quantinerie puis sur le Chatelier où les chiens sont retrouvés chassant des biches. Le cerf, lui est sonné sur la Bouverie. Les chiens y sont portés mais n’en veulent plus…

Il est 15h00, après une journée difficile, nous n’insistons pas plus lourdement et rentrons au Chenil frigorifié…

Dommage, une journée encore une fois difficile, dans les animaux et avec un cerf qui n’a pas voulu prendre de parti…

Retraite manquée.
Revenir en haut Aller en bas
valentin37
Cerf royal
Cerf royal
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2706
Age : 22
Localisation : Souvigny de Touraine (37)
Date d'inscription : 03/07/2008

MessageSujet: Re: Rallye armor   Lun 12 Fév 2018 - 7:13

Samedi 10 Février 2018.

Forêt d'Amboise.

Chasse annulée pour cause de neige et de verglas.
Revenir en haut Aller en bas
valentin37
Cerf royal
Cerf royal
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2706
Age : 22
Localisation : Souvigny de Touraine (37)
Date d'inscription : 03/07/2008

MessageSujet: Re: Rallye armor   Lun 19 Fév 2018 - 12:37

Dimanche 18 Février 2018.

Rallye Armor.

Forêt d’Amboise.

35 chiens.

25 cavaliers.

Temps nuageux, quelques éclaircies, de 6°c à 10°c. Vent d’Ouest.

Départ du Chenil à 11h00.

Au rapport peu d’animaux, seule une harde est donnée entre le Chatelier, Penthièvre, Gilbourgeon et la Menaudière.

L’attaque est rapide, les chiens lancent à 11h30 une harde d’une dizaine animaux dans l’enceinte le long de Gilbourgeon avec un à deux cerfs. Les animaux traversent l’allée du Chatelier et descendent sur la Chapelle de Montoussant. Plusieurs chasses se forment autour de ces enceintes, et c’est à 12h00 que l’ensemble de la meute est rallié à Iroquoi qui maintient un cerf dix cors jeunement avec deux biches au Vergé. Les chiens crient bien et la chasse monte à la route de Montrichard au Vergé. La petite harde traverse le Palis et la Commanderie, rentre dans la Cuisinière et traverse le Chatelier. Les chiens accusent une petite minute de retard dans l’enceinte des Genets mais chassent bien ameutés.

La harde boucle le long de la Commanderie puis traverse l’allée du Gaz. Le long du goudron de Jumeaux notre cerf retrouve une trentaine d’animaux, mais les chiens restent sages et maintiennent leur cerf qui traverse Gilbourgeon après avoir bouclé. Il se fait ensuite relancer hardé de deux biches, recule dans les animaux et traverse seul l’allée du Chatelier. Il rentre dans l’Horloge, traverse le goudron de Jumeaux puis la Bouverie en longeant le goudron. Les chiens crient bien et sont appliqués, ils accusent deux petites minutes sur leur cerf. Rapidement, la chasse traverse l’allée de la Charmaie et monte à Maltaverne. Là, notre animal tape au change mais les chiens le maintiennent sans difficulté. Le cerf de meute file, il longe la route de Jumeaux jusqu’à la Croix du Maître traverse la route puis le Gaz pour rentrer sur les Valinières. Une nouvelle fois relancé le long de Penthièvre, il se harde avec trois bons cerfs à tête et tourne le long de Maltaverne. Seuls, les chiens trient leur cerf qui descend sur la Moutonnerie où il boucle une nouvelle fois hardé d’un bon cerf.

La chasse recule alors sur le Palis puis le Gaz et monte au goudron de Jumeaux. Les chiens ont trois cents mètres sur leur cerf qui part à vive allure et retourne sur la Moutonnerie. Il saute ensuite l’allée de la Charmaie, traverse l’étang de la Charmaie et remonte sur la Bouverie où il possède maintenant cinq bonnes minutes sur les chiens qui sont d’ailleurs rameuté. La chasse remonte sur le Palis et la Commanderie, écorne la Cuisinière puis saute le Chatelier, Gilbourgeon, la Bizellerie puis la Commanderie pour rentrer dans le Parasol. Là, notre cerf à l’ouvrage prend toute la bordure du petit étang de Jumeaux, monte jusqu’en queue où relancé, il prend son contre jusqu’à Gilbourgeon. Les chiens chassent toujours aussi bien et nous font plaisir aujourd’hui, les bien-allers fusent ! Il saute alors la Commanderie, refuse la route de Montrichard, traverse l’allée de Gilbourgeon, le Palis et le Chatelier pour rentrer sur le Vergé par la route de Montrichard. La chasse va bon train, nous traversons la petite allée des Poteaux, la Menaudière puis le Chatelier. Le cerf boucle et recule sur la Chapelle de Montoussant et traverse une nouvelle fois le Chatelier. Il remonte alors sur le Vergé, se fait relancer à plusieurs reprises. Les chiens bousculent l’animal qui tourne le long du Chatelier cherchant du change mais en vain… La meute est là, et relance son cerf qui finit par traverser l’allée des Poteaux et la route de Montrichard puis l’étang de la Janvrie. Il vient prendre l’eau à la Charmaie, en ressort, boucle dans les ronces puis reviens prendre l’eau accompagné d’Equinox dans la Charmaie. Rapidement, le reste de la meute arrive à l’eau par la voie et viens aboyer l’animal qui fait face à la meute après 3h30 de très bonne chasse.

Très belle chasse des chiens aujourd’hui, ils ont chassé seuls et ils ont percé dans les animaux sans difficulté. Belle journée de Vénerie qui fait du bien au moral des chiens et des hommes en cette difficile saison sur Amboise.

Curée au Chenil, les honneurs à Mme Christine FAUQUET et à Arthur TOUCHARD !

Retraite prise.
Revenir en haut Aller en bas
sergio 85
Daguet
Daguet


Masculin
Nombre de messages : 12
Age : 61
Localisation : 85230 saint urbain
Date d'inscription : 16/03/2008

MessageSujet: très belle chasse   Mar 20 Fév 2018 - 10:59

MERCI pour vos compte rendus .Cette chasse parait magnifique ou les chiens travaillent seules pendant trois heures trente  cela fait rêver !encore merci.
Revenir en haut Aller en bas
valentin37
Cerf royal
Cerf royal
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2706
Age : 22
Localisation : Souvigny de Touraine (37)
Date d'inscription : 03/07/2008

MessageSujet: Re: Rallye armor   Lun 5 Mar 2018 - 13:08

Samedi 03 Mars 2018.

Forêt d’Amboise.

Rallye Armor.

35 chiens.

17 cavaliers.

De 3°c à 7°c, pluie le matin, beau temps en fin de matinée. Averses de pluie et de grêles en fin de journée.

Départ du Chenil à 11h00.

Au rapport il est donné de nombreux cerfs sur Trussautier, la Bertinière et la Jacquelinière. Un cerf au Chêne Laroux et un cerf ou deux sur la Commanderie.

Il est décidé de se porter sur les enceintes de la Commanderie car il semble y avoir moins d’animaux à cette époque. Mais sur l’allée de la Bouverie les chiens empaument une voie en direction de l’étang du Palis, ces derniers poussent devant eux quelques biches à vue… Ils sont alors repris sur l’allée du Palis. Au même moment je sonne une vue à quelques centaines de mètres sur un bon cerf dix cors le long de la Bouverie dans l’enceinte Désastreuse. Les chiens y portés et lancent timidement à 11h10 ce beau cerf bien régulier. Rapidement l’animal livre à la meute quatre biches et recule, les chiens sont sagement repris. L’animal est alors relancé le long de l’étang de la Charmaie. Les chiens crient un peu plus fort et montent sur le Palis que l’animal traverse.

A la sortie des régénérations, les chiens nous offrent alors une tout autre musique et chargent fort. L’animal lui traverse le Gaz, boucle dans la Cane puis traverse la Bouverie. Il boucle de nouveau dans l’Horloge et se fait relancer par la meute qui chasse fort. Notre cerf recule alors sur la Cane puis traverse le goudron de Jumeaux. Il monte directement sauter l’allée de la Charmaie puis fait tête sur la Rouillardière où il cherche du change. Il tourne dans les animaux à plusieurs reprises, mais les chiens le trient parfaitement bien. Notre animal traverse alors Maltaverne et la route de Jumeaux avec une petite minute d’avance. Il monte sur les Valinières puis recule sur Maltaverne et sur l’allée de la Charmaie qu’il refuse. Il remonte alors sur Maltaverne et se fait relancer par l’ensemble de la meute. Les chênes tremblent, notre cerf bien à l’ouvrage boucle de nouveau sur les Valinières avant de redescendre sur l’allée de la Charmaie avec une centaine de mètres d’avance sur les chiens…
Il descend directement à l’étang de la Charmaie, s’y cale en bordure puis ressort en direction de l’allée de la Charmaie au nez des chiens. Il monte sur la Moutonnerie sans avance et traverse la route de Montrichard pour rentrer chez Lucqué. De nouveau il est relancé, les chiens lui soufflent au poil, le cerf recule voie dans voie sur les étangs. Et forcé par la meute, il n’a d’autre choix que de prendre l’eau à la Charmaie.

Il traverse l’étang le long de la bonde, ressort de l’eau puis fait cinquante mètres et revient battre l’eau. Il fait face aux chiens, ressort de l’eau une nouvelle fois mais reviens dans l’étang accompagné par toute la meute. Bat l’eau après 1h00 de chasse tonitruante. Le cerf fait plusieurs fois face à la meute, la barque est alors mise à l’eau au bout d’une petite demi-heure. Mais notre cerf n’a pas dit son dernier mot… En effet, il reprend sa chasse, remonte sur l’allée de la Charmaie et traverse la route de Montrichard pour rentrer chez Lucqué. Les chiens accusent une petite minute après avoir perdu du temps à la sortie de l’eau. Notre cerf descend ensuite à la Herpinière, y prend l’eau dans le petit étang puis prend les parcs aux vaches jusqu’aux Valinières. Les chiens commencent alors à s’étirer… L’animal s’arrondi et monte aux allées de Penthièvre et de Jumeaux. Il possède une minute sur la meute, mais les chiens ne semblent plus y croire et chassent moins fort. L’animal traverse alors les Valinières et la route de Civray pour rentrer en privé après 1h30 de chasse. La chasse traverse alors mollement l’allée de Jumeaux, l’allée de Bois Godeau aux Maisons Rouges, l’allée de la Roudière à la Manaudière puis l’allée de Paradis. Les chiens arrivent alors à l’étang de la Caillaudière avec plus de vingt minutes de retard. Ils retrouvent la voie de leur cerf qui remonte sur l’allée du Palis puis de Penthièvre. Il est alors relancé par la meute, les chiens crient fort, l’animal reprend son contre et recule à l’étang de la Caillaudière où il disparaît… Les chiens tombent en bout de voie et sont incapables de retrouver la voie de l’animal.

Les avants de l’étang, les arrières, les grands devants, les grands derrières, la bordure d’étang, la bordure de route de Bléré… Rien n’y fait, impossible de retrouver la voie de l’animal qui s’est volatilisé après 3h00 de chasse.
Nous retraitons au Chenil à 16h30 déçu de l’issue finale pour nos chiens qui n’ont pas démérités. Mais bravo à notre cerf qui a su reprendre sa chasse et sauver sa peau malgré un début de chasse fringant.

Dommage…

Retraite manquée.
Revenir en haut Aller en bas
François Beaupied
troisième tête
troisième tête
avatar

Masculin
Nombre de messages : 101
Age : 23
Localisation : Pleudihen-sur-Rance
Date d'inscription : 12/08/2010

MessageSujet: Re: Rallye armor   Jeu 8 Mar 2018 - 13:58

Samedi 03 mars 2018
Rallye Armor
Forêt de Lanouée
37 chiens
Météo : Temps nuageux, 8°C à 11°C, humidité de 95% à 72%, Vent Sud-Ouest (5 à 8 km/h)


Au rapport, seul Loïc Rabin a rembuché deux cerfs accompagnés de biches à proximité de l’engrillagement des Cinq Chemins.

Les rapprocheurs sont mis à la brisée sur la ligne du Tertre et prennent connaissance immédiatement. Ils ne tardent pas à traverser la ligne des Chênes pour monter sur la Prise des Gardes où une partie d’entre eux se laisse tromper par quelques biches et jeunes. Nous reculons alors sur deux rapprocheurs qui ont maintenu et parvenons à lancer une harde composée de trois cerfs et d’un jeune.

La meute est découplée au passage de la route des Cinq Chemins alors que la harde effectue une boucle sous la Grêle Noë avant de venir traverser la route du Pas aux Biches. La chasse traverse les enceintes longeant la route des Forges jusqu’à celle au-dessus du rond où les animaux se déhardent enfin. La meute choisit un cerf quatrième tête avec le bois gauche cassé qui traverse maintenant la ligne du Champ des Bretons puis celle du Passouet, accompagné de plusieurs autres cerfs qui perturbent la meute. Seul Idole maintient son animal qui effectue une boucle jusqu’à la ligne des Fouillets avant de reprendre son contre et revenir traverser le Passouet où l’ensemble des chiens sont rameutés et remis à la voie.

Notre cerf de chasse se fait relancer en bordure de l’allée du Champ des Bretons qu’il traverse avant de prendre la direction du Jarnigon par la ligne de la Vieille Cour qu’il prend sur toute sa longueur. A la sortie du Jarnigon, cinq chiens ont pris la tête et emmènent maintenant leur cerf à vive allure dans Ker Joseph, longe la bordure de forêt jusqu’aux virages des forges pour remonter par le terrain de foot, les Boulats, la Rue et traverser la ligne des Couessoux. Gérico a pris de l’avance sur le reste de la meute et relance son cerf hardé d’une biche et d’un jeune au dessus du Préreau.

Les chiens sont rameutés et la chasse traverse maintenant la ligne des Couessoux avant de redescendre sur le Gardavier. Quelques instants de balancé à la sortie du Gardavier puis la chasse part à vive allure dans la direction habituelle traversant le Lohan, la route de CourteBranche, le Chêne Blanc, l’engrillagement des Cinq Chemins avant de remonter sur la Prise des Gardes, effectuer une boucle en bordure de la route de Lanouée pour basculer dans la Noë Sèche. Plusieurs cerfs sont dans cette enceinte et les chiens se taisent peu à peu alors que Gérico semble avoir relancé son animal et traverse maintenant la ligne des Chênes pour rentrer dans le Rocher, suivi par la meute de quelques minutes. A la traversée du goudron des Cinq Chemins plusieurs cerfs sont devant les chiens qui cassent peu à peu, puis à la sortie de la Brousse Noire ce n’est pas moins d’une douzaine de cerfs sont devant Gérico qui est l’un des seuls à avoir percé. Il effectue alors une boucle sur Fourniouze avant de revenir dans le Béhouin où il casse lui  aussi dans les animaux.

Dès lors nous essaierons de retrouver notre animal, en vain. Beaucoup de cerfs dans cette partie de forêt, qui de plus sont en harde en cette fin de saison, ne nous permette pas de travailler ce défaut aisément et nous ne pourrons retrouver notre animal de chasse.

Retraite manquée
Revenir en haut Aller en bas
jnb
Photographe Amateur
Photographe Amateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 493
Age : 68
Localisation : Hénanbihen ( 22 )
Date d'inscription : 19/02/2008

MessageSujet: Re: Rallye armor   Dim 11 Mar 2018 - 4:02

Lanouée  3 mars 2018









Hunaudaye 10 mars 2018

Le cerf de chasse ( pris )







Revenir en haut Aller en bas
valentin37
Cerf royal
Cerf royal
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2706
Age : 22
Localisation : Souvigny de Touraine (37)
Date d'inscription : 03/07/2008

MessageSujet: Re: Rallye armor   Jeu 15 Mar 2018 - 13:34

Dimanche 11 Mars 2018.

Forêt d’Amboise.

Rallye Armor.

35 chiens.

19 cavaliers.

De 8°c à 18°c. Pluie le matin, éclaircies, giboulées et rafales de vent d’Ouest, Sud-Ouest.

Départ du Chenil à 11h30.


Au rapport peu d’animaux, une harde sur les Vieilles Granges et deux cerfs dans Trussautier.

Il est décidé de se porter dans Trussautier où j’ai connaissance d’un daguet et d’un second cerf que je n’ai pas réussi à juger. Les chiens prennent une voie et vont lancer au Vieil étang une vingtaine d’animaux avec un daguet et un cerf à tête à 12h00. La harde traverse l’allée de Trussautier à la barrière et rentre sur l’enceinte Malheureuse où les chiens trient… deux biches. Ils sont alors repris au Palis et nous reculons sur la Malheureuse. Les chiens reprennent une voie mais c’est le contre… de nouveau repris ils sont remis dans le droit et viennent relancer la harde avec les deux cerfs dans les sapins le long du Palis à 12h45. Les chiens sont criants, les animaux traversent la route de Montrichard et rentrent au Chêne Laroux et se déhardent. Mais de nouveau ils ne sont pas sages et n’arrivent pas à trier un cerf… Ils sont repris sur la Commanderie chassant des biches, alors qu’une tête de trois chiens perce sur un daguet derrière Grand-Jumeaux et le Chêne des Six allées.

La meute est ralliée à la tête qui a été rameutée sur la petite allée de Chisseaux. Les chiens remis à la voie, ils relancent immédiatement trois animaux, une biche, un jeune et un daguet. Nous laissons faire, ils chargent bien. L’animal se déharde et monte sur Civray puis boucle sur Chenonceaux pour finalement rentrer sur les Cinq Chênes. La chasse vient tourner en queue de Grand-Jumeaux puis débuche en plaine de Touvent. L’animal n’a pas d’avance, la chasse rentre en forêt le long de la route de Chisseaux en direction de l’allée Neuve. Notre daguet tape alors au change, il livre à la meute, des biches… Les chiens sont repris, la voie de l’animal est retrouvée sur le chemin de Commune. De nouveau il reprend la plaine et rentre sur les Cinq Chênes. Les chiens montent sur la queue de Jumeaux et tombent en bout de voie… Le défaut est travaillé, et après une bonne demi-heure la voie de l’animal est retrouvée le long de Grand-Jumeaux. Les chiens travaillent bien et descendent sur le Chêne Napoléon, mais malheureusement nous tombons dans une grosse compagnie de sangliers… Les chiens les chassent à vue, dans les roseaux et dans l’étang de Grand-Jumeaux mais sont rapidement repris.

Le défaut est alors travaillé, une voie est retrouvée le long de l’allée Neuve allant sur la route de Chisseaux mais les chiens sont repris, ce n’est certainement pas notre cerf vu le parcours. Chasse compliquée aujourd’hui, dommage la voie ne semblait pas si mauvaise que ça…

Retour au Chenil à 18h00 après une journée à oublier…
Revenir en haut Aller en bas
valentin37
Cerf royal
Cerf royal
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2706
Age : 22
Localisation : Souvigny de Touraine (37)
Date d'inscription : 03/07/2008

MessageSujet: Re: Rallye armor   Lun 19 Mar 2018 - 14:35

Samedi 17 Mars 2018.

Forêt d’Amboise.

Rallye Armor et Equipage de Cheverny.


De -2°c à 8°c. Beau temps, orage en fin de journée, vent du Nord.

48 chiens.

21 cavaliers.

Départ au carrefour de l’allée de la Jacquelinière et de la route de Souvigny à 11h00.


Au rapport il est donné qu’une seule brisée, une quarantaine d’animaux avec au moins vingt et un cerfs sortant du Mort de Soif.

Il est donc décidé de se porter sur le Vieil étang où j’ai connaissance de cette belle harde de cerfs et biches rentrant sur Trussautier. Les chiens prennent rapidement connaissance des animaux sur l’allée de la Jacquelinière et vont lancer à 11h10 un daguet hardé de deux biches. La chasse tourne le long de la Cabane des Chasseurs et plusieurs chasses se forment. 30 chiens maintiennent le daguet qui traverse seul l’allée de Trussautier pendant qu’une quinzaine de chiens emmènent une quinzaine de cerfs sur la Maison de la Grand-Mère.

Notre daguet vient ensuite boucler sur la Malheureuse et se fait relancer à plusieurs reprises, attendant les chiens en plein bois clair. Le train accélère et notre cerf recule sur son enceinte d’attaque par l’allée de Trussautier où le reste de la meute est rallié. L’animal traverse ensuite la route de Montrichard et rentre au Chêne Laroux. Les chiens chargent, la chasse traverse la Commanderie, la Jacquelinière et l’allée Neuve. Nous faisons tête sur la plaine de Touvent que l’animal longe. Avec une minute d’avance, il retraverse l’allée Neuve et recule sur le Chêne Laroux et la route de Montrichard pour rentrer sur son attaque. Là, la chasse traverse la Jacquelinière, la route de Souvigny puis rentre au Mort-de-Soif. Les chiens chassent ameutés et montent en plaine de Chissay derrière la Houssaye.

Heureusement notre cerf recule en forêt par la Guillotière après avoir bouclé en plaine. Nous remontons alors sur la Bertinière où subitement, la voie change et les chiens peinent à maintenir leur cerf… Difficilement, ils percent sur la Houdrière, puis sur le Bec de Canard et viennent tomber en bout de voie au Bois de Commune. Un cerf y a été vu il y a vingt-cinq minutes traversant la route de Souvigny. Les chiens marquent difficilement la voie de l’animal et descendent à l’étang du Plessis. Notre cerf y a pris l’eau, rusant dans les fossés d’eau et sur les layons. Une harde de cerf et biches giclent, mais notre cerf n’est pas dedans. Le travail de la meute est perturbé par tous ces animaux en mouvement, défaut après 1h30 de chasse.

Le défaut est travaillé, les chiens marquent à plusieurs reprises quelques morceaux de voie sans parvenir à percer. Il faudra attendra 14h00 pour relancer l’animal hardé de quatre autres cerfs entre l’allée de la Houdrière, la route des Gerbaudières, l’allée de Trussautier et l’allée de Penthièvre. Les chiens sont criants, rapidement l’animal est déhardé et rentre sur la Maison de la Grand-Mère. Il fait alors tête sur le Palis, longe la plaine de la Bertinière et vient taper dans cinq à six cerfs le long de la Cabane des Chasseurs… Les chiens calent dans les animaux. Mais une tête perce par la Cabane des Chasseurs et rentre sur le Mort de Soif où les chiens sont ralliés. L’animal y est relancé le long de la plaine de Chissay. De nouveau il prend la plaine, puis recule sur le Mort de Soif où il se harde.

Une bonne partie de la meute casse pendant qu’une vingtaine de chiens emmènent mollement un animal sur la Bertinière, mais ces derniers seront repris, ce n’est pas l’animal de chasse… Il est alors décidé de reculer sur le Mort de Soif où le cerf de chasse est relancé hardé de cerfs et biches à 15h35. Les chiens sont criants, l’animal se fait battre dans les animaux pendant une demie heure. Il se fait relancer de nouveau le long de la plaine de Chissay et traverse la route de Montrichard. Les chiens s’étirent, la chasse traverse la route de Chisseaux puis rentre au Chêne Laroux. De nouveau on retraverse la route de Montrichard et on rentre sur Trussautier avec cinq minutes de retard. Les chiens maintiennent bien leur cerf et le relancent hardé de cinq biches. La harde tourne une vingtaine de minutes sur la Cabane des Chasseurs puis notre cerf se déharde et longe l’allée de Trussautier. Il passe derrière la maison de la Grand-Mère, descend sur le Plessis et revient chercher des animaux dans la régénération le long de Penthièvre. Les chiens le déhardent et l’animal traverse la route des Gerbaudières. Il descend sur la Bizellerie, monte sur le Poulailler avec plus de vingt minutes d’avance.

Les chiens font alors un très joli travail en forlongé en s’appliquant sur les nombreuses ruses de l’animal. Doubles, hourvaris, allées, fossés, doucement mais surement les chiens maintiennent et traversent l’allée de Gilbourgeon, de la Houdrière, de la Menaudière et du Chatelier. Grâce aux vol-ce-l’est, on constate que le cerf est hardé, mais les chiens maintiennent la voie de leur animal qui monte sur l‘allée des Poteaux. C’est à 18h15 que la meute relance son cerf dans la Fontaine du Saule. Les chiens sont criants, le cerf vient boucler le long du Chatelier et redescendant dans la Fontaine du Saule. Il va alors ruser le long du débuché de Juscors, prend la plaine puis remonte sur l’allée de la Charmaie. De nouveau relancé, il descend sur le Vau de Saint-Règle puis remonte sur les bassins de la Janvrie. Hélas, il est tard et la nuit approche…
Les chiens maintiendront leur cerf jusqu’au Vergé où ils sont repris à 19h40 après 8h30 de chasse éprouvante.

Dommage pour les chiens qui n’ont pas démérités malgré quelques bêtises. Bravo à notre animal pour la complexité des ruses déployées tout au long de la journée, et bravo aux chiens pour avoir maintenus leur cerf jusqu’à la nuit.

Retraite manquée.


Revenir en haut Aller en bas
jnb
Photographe Amateur
Photographe Amateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 493
Age : 68
Localisation : Hénanbihen ( 22 )
Date d'inscription : 19/02/2008

MessageSujet: Re: Rallye armor   Mer 21 Mar 2018 - 2:03

Hunaudaye 20 mars 2018





















Revenir en haut Aller en bas
valentin37
Cerf royal
Cerf royal
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2706
Age : 22
Localisation : Souvigny de Touraine (37)
Date d'inscription : 03/07/2008

MessageSujet: Re: Rallye armor   Lun 26 Mar 2018 - 12:34

Samedi 24 Mars 2018.

Forêt d’Amboise.

Le Rallye Armor reçoit l’équipage de la Petite Brenne.

38 chiens.

31 cavaliers.

Beau temps, de 7°c à 14°c. Vent tournant.

Départ au carrefour de l’allée de la Jacquelinière et de la route de Souvigny à 11h20.


Au rapport peu d’animaux, quelques cerfs sont donnés sur la Bertinière sans être rembuchés.

Nous prenons les chiens sur la Cabane des Chasseurs en direction de la Bertinière où j’ai connaissance de plusieurs cerfs en limite de plaine. La Blondette et l’ancien parc sont foulés sans succès. Dans la fosse aux Canards les chiens s’emballent sur deux chevreuils mais sont rapidement repris. C’est à 11h40, le long de Penthièvre que les chiens lancent une petite harde. Rapidement, trois chasses se forment, une première monte sur la Guillotière puis sur le Mort de Soif, mais les dix chiens sont repris en balancer en bordure de plaine de Chissay. Une seconde traverse la Houdrière avec 5 chiens et débuche au Plessis par le bois de Commune avec trois cerfs et la dernière avec une vingtaine de chiens qui sont repris sur un hère le long du Plessis.

Malheureusement personne n’entend les cinq chiens percer. De plus, cette chasse prend un parti à vive allure, traversant les Gerbaudières, Gilbourgeon et le Chatelier. Les chiens de tête n’ont pas de retard sur les cerfs qui traversent la route de Montrichard au Vergé. La chasse monte ensuite sur la Cuisinière, l’Horloge et rentre sur la Quantinerie par la route de Jumeaux. Là, les chiens maintiennent deux cerfs, un petit daguet et un petit cerf quatrième tête. Il est compliqué de rallier le reste de la meute, tellement cette chasse file à vive allure. C’est au Chêne des Six allées que la meute reprend la voie des animaux. Les chiens de tête eux, tombent en bout de voie en queue du grand étang de Jumeaux.

Et c’est l’ensemble de la meute qui retrouve la voie des deux cerfs après une demie heure de défaut à la sortie de Grand-Jumeaux rentrant au Chêne Laroux par l’allée Neuve. Les chiens crient bien, la chasse traverse la Jacquelinière, la Commanderie et la route de Montrichard. Les chiens sont appliqués et maintiennent la voie des deux cerfs qui traversent Trussautier. En forlongé, nous traversons Penthièvre et la Houdrière, bouclons sur Madagascar pour revenir sur l’étang du Plessis. Là, huit chiens prennent la tête pendant que le reste de la meute cale à l’étang du Plessis. Cette petite tête traverse l’allée de Penthièvre puis vient relancer les deux cerfs encore hardés le long du Palis à 14h00. Les chiens crient fort et rapidement la chasse traverse l’allée de Trussautier pour rentrer sur la Malheureuse. Nous traversons ensuite la route de Montrichard et rentrons au Chêne Laroux où les chiens trient le cerf à tête. Le reste de la meute est ralliée, la chasse saute l’allée Neuve et fait tête sur Touvent. Notre animal décide alors de rentrer sur la Charvière par la route de Chisseaux et descend à l’étang de la Charvière. La tête de chiens perce, tant dis que le reste de la meute tombe en bout de voie à l’étang.

Notre cerf traverse ensuite la petite route goudronnée, rentre sur Tréfou et débuche… Il passe la route de Montirchard entre la Pernotière et Maichairoux faisant tête sur la Croix Blanche puis sur la Houssaye où il rembuche en forêt. La tête de chiens maintient le cerf de chasse à bon rythme et vient le relancer le long de l’allée du Mort de Soif. Pendant ce temps, le reste de la meute est ralliée, l’animal traverse la Jacquelinière, va prendre l’eau à la Guillotière puis remonte sur la Houdrière. L’animal se harde avec un autre cerf à tête et recule sur la Bertinière puis sur le Mort de Soif. Là, il est relancé seul, les chiens crient et chassent fort. La chasse retraverse la Jacquelinière puis monte sur la Bertinière. De nouveau les chiens relancent leur cerf dans l’ancien parc dans une fosse. Les biens allés fusent, notre cerf vient boucler sur la Cabane des Chasseurs puis prend la plaine le long de la ferme de la Bertinière. Il descend ensuite prendre l’eau dans le petit étang, remonte par l’ancien parc et rentre sur la Fosse aux Canards.

Les chiens font trembler les chênes tellement ça chasse fort, notre cerf file sur le Plessis, prend de nouveau la plaine et rentre au Bois de Commune. Il y tourne brièvement et relancé à vue, il recule sur le Plessis et la Houdrière pour traverser la route de Souvigny à la Borne. Avec une petite minute sur les chiens, il descend sur Penthièvre, vient boucler le long des Gerbaudières et recule sur Madagascar. Les chiens sont toujours très appliqués et accusent une minute. Notre animal vient ensuite refuser la route de Souvigny le long du Plessis et recule dans l’ancien engrillagement. Les chiens travaillent bien la boucle de l’animal, le relancent dans un grand récris et l’abois rapidement. Dans un dernier effort, notre cerf traverse la Houdrière et vient battre l’eau dans l’étang du Plessis après 5h00 de chasse.

Début de chasse chaotique avec un parcours peu habituel mais tout de même de fin de saison. Les chiens ont bien travaillé et n’ont rien lâché, notamment en fin de chasse !

La dernière prise dans l’étang du Plessis date d’il y a sept ans !

Curée au Chenil, les honneurs du Rallye Armor reviennent à Eliott Chagnaud et ceux de la Petite Brenne me reviennent.

Belle journée de Vénerie en Amboise, les deux équipages se sont bien entendu, les deux meutes également, et nous avons passé une très bonne journée qui se terminera par un repas partagé au Chenil.

Retraite prise.
Revenir en haut Aller en bas
valentin37
Cerf royal
Cerf royal
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2706
Age : 22
Localisation : Souvigny de Touraine (37)
Date d'inscription : 03/07/2008

MessageSujet: Re: Rallye armor   Mar 3 Avr 2018 - 13:50

Samedi 31 Mars 2018.

Forêt d’Amboise.

Rallye Armor.


35 chiens.

34 cavaliers.

Pluie le matin, nuageux dans la journée, de 4°c à 11°c. Vent d’Ouest.

Départ au carrefour de l’allée de la Commanderie et de la route de Chisseaux à 11h40.


Au rapport il est donné des connaissances de cerfs sur la Bertinière, la Jacquelinière et le Mort de Soif. Et c’est certainement les mêmes animaux qui sont vus rentrer au Chêne Laroux vers 9h15.


Les chiens sont mis à la voie des animaux sur la route de Chisseaux suite à la vue de Jean-Claude et de Yann. Les chiens rapprochent la voie de la harde, traversent la route de Montrichard et rentrent dans Trussautier. Et c’est à 12h00 que les chiens lancent dans Trussautier la harde. Rapidement, la chasse monte sur les Gerbaudières et rentre sur la Bizellerie. Par les Fosses Marthes, les chiens percent sur Gilbourgeon, le Chatelier et la Chapelle de Montoussant. Quatre cerfs sont chassés par la meute et filent sur la Folie puis reculent sur les Abeilles. La meute maintient ensuite deux cerfs qui descendent sur l’enceinte de la Morte. Relancés, les deux animaux traversent l’allée de Gilbourgeon et viennent boucler sur le Poulailler. Les chiens chassent bien et crient bien, sans retard ils rentrent dans le triangle entre la route de Montrichard, le Palis et la Bizellerie.

Mais les deux cerfs se décident enfin à se déharder, et prennent un parti opposé. Le premier, un cerf 3ème tête traverse la Bizellerie et descend dans les bassins avec quatorze chiens. Le second, un petit cerf à bois cassés recule sur Gilbourgeon, le Chatelier et le Vergé avec une dizaine de chiens. Cette chasse traverse ensuite la route de Montrichard, le Palis et descend sur le Gaz où les chiens tombent en bout de voie…

En parallèle, l’autre chasse traverse les Gerbaudières. A vive allure, les chiens sautent Trussautier, la route de Souvigny à la Cabane des Chasseurs et rentrent sur la Bertinière. L’animal va ensuite prendre l’eau aux étangs de la Guillotière, fait hourvari sur le Mort de Soif et recule sur les sapins de la Jacquelinière. Avec cinq minutes de retard, les chiens traversent la Jaquelinière et rentrent sur le Mort de Soif. Le train est rapide, la chasse remonte sur la route de Montrichard que l’animal a refusé. C’est au niveau de la route de Souvigny qu’ils reprennent la voie et viennent traverser la route de Montrichard pour rentrer au Chêne Laroux. Sans perdre de temps, la chasse monte sur l’allée Neuve, prend l’eau en queue de Grand-Jumeaux et remonte sur les Chênes des Six allées. L’animal est alors relancé hardé entre l’allée de Gilbourgeon et du Chatelier par deux chiens de tête. Nous rentrons ensuite sur la Quantinerie où l’animal tape au change le long des étangs, vient faire un hourvari sur la Bouverie et recule sur l’allée de la Charmaie. Là, les chiens balancent, et c’est à ce moment que le reste de la meute peut enfin être rallié…

Relancé une première fois, il remonte sur le Chatelier, boucle et recule sur l’allée de la Charmaie. De nouveau relancé dans le même roncier, il traverse l’allée de la Charmaie et fait tête sur la Rouillardière. A bon rythme, nous traversons la route de Jumeaux, rentrons sur la Moutonnerie et traversons l’allée de la Charmaie à la pancarte. Le cerf possède cinq minutes sur la meute qui s’étire… Une tête se forme et accuse moins d’une minute sur l’animal qui traverse l’étang de la Janvrie, remonte sur la Bouverie, le Palis, la Cuisinière, l’Horloge et le Chatelier. La chasse file, nous traversons la Commanderie et arrivons en queue du Petit étang de Jumeaux. Rapidement, les devants sont faits par la route des Gerbaudières mais les chiens ne retrouvent pas la voie de l’animal. Nous reculons alors sur le Parasol, les chiens reprennent une voie et vont relancer leur cerf dans un grand récris.

L’animal boucle puis vient battre l’eau dans l’étang de Petit-Jumeaux. Après quelques instants, il ressort de l’étang en queue, monte sur l’enceinte à Jacques, traverse la route de Jumeaux et prend l’eau dans l’étang de Grand-Jumeaux. Il ressort dans la grande queue, se fait relancer et revient accompagné par la meute dans l’étang de Grand-Jumeaux après 4h00 de chasse.

Bonne chasse des chiens pour cette fermeture, ils n’ont rien lâché et ont maintenus leur cerf jusqu’au bout.
Curée au Chenil, les honneurs seront remis à Mme Denise BILLON et à Mr Jean-Pierre BRILLAULT.

Belle journée de fermeture pour conclure cette saison. Saison difficile sur la forêt d’Amboise, nous constatons quand même que le jeune lot de chiens est en pleine progression. Malgré quelques « chasse à oublier », nous avons pu voir de superbes chasses et c’est bon signe pour les saisons futures.

Retraite prise.

Je vous souhaite à toutes et tous une bonne intersaison et un bel été.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rallye armor   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rallye armor
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Rallye armor
» 7 eme rallye de kerbristou
» [10 octobre 2010] - Rallye VTT de Choisel
» 24 octobre - balade au musée Malartre (ex L'Ion Rallye)
» RALLYE DES CHATS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vènerie dans l'Ouest :: Comptes rendus de la saison 2017-2018-
Sauter vers: